Publié le 26 Avril 2017

Claude devant des oeuvres de la série Noli me tangere, 2011

Claude devant des oeuvres de la série Noli me tangere, 2011

La Traversée des apparences
Une exposition à découvrir jusqu'au 20 mai !


Nicolas Maureau revisite des sujets appartenant à l’iconographie classique dans des tableaux d’une grande intensité dramatique, fonctionnant comme des arrêts sur image.
Empreinte de références à l’histoire de l’art dans ses choix thématiques et jusque dans sa technique, sa peinture évoque une version contemporaine de celle du Caravage, ce maître sulfureux du début du XVIIe siècle, connu pour son usage du clair obscur.
Découpés et théâtralisés par les fonds noirs unis qui forment l’arrière plan de chaque tableau, les personnages hyperréalistes peints par Nicolas Maureau se détachent comme des papillons épinglés par une lumière qui semble sourdre de leur propre corps, en partie dévêtus. Les vêtements et quelques rares accessoires, téléphone portable ou tatouage, replacent les protagonistes dans notre époque.
Comme dans la peinture classique, dont les héros étaient volontiers nus, Nicolas Maureau s’intéresse à la représentation du corps humain, à son anatomie, à la qualité de la texture de la peau, aux ombres et aux lumières qui la parcourent, tandis que les shorts en nylon et les jeans deviennent le prétexte à des études de drapés et de fluidité des matières.
D’un tableau à l’autre, des échos se créent entre tous ces portraits d’hommes et de femmes, en un étrange cortège de mouvements arrêtés. Le temps est inscrit dans ces figures aux chairs lumineuses qui apparaissent alors comme des incarnations symboliques de la fragilité de l’existence. Concentrés ou méditatifs, généralement dirigés hors champ, leurs regards de pythies semblent transpercer le spectateur lorsqu’ils se tournent vers lui.
Le titre des œuvres vient éclairer le mystère des situations.
Scènes bibliques, mythologiques ou inspirées de la peinture dite « de genre », qui montrait des individus anonymes dans leurs occupations quotidiennes, Nicolas Maureau développe des thèmes traités par les plus grands artistes des siècles passés, en multipliant les jeux de décalage.
Entrechoquant passé et présent, il cultive l’ambiguïté en choisissant des sujets où il est question de métamorphoses, de désir amoureux, de séduction et de beauté fatale, d’identité sexuelle et de rapports de force entre les hommes et les femmes. Couseurs, lavandiers, ou diseur de bonne aventure, dans sa dernière série de tableaux il joue plus légèrement avec le sens du mot genre, pour inverser les rôles et déconstruire les schémas habituels.
Au delà des apparences, de l’expressivité et du réalisme de ses personnages, Nicolas Maureau fait appel à ces légendes et images qui irriguent notre imaginaire commun pour interroger la société contemporaine. Les aplats noirs qui décontextualisent les scènes accentuent la dimension du mythe qui est au centre de son travail. De la peinture d’histoire, à l’ère de la parité et des questions de genre.


Nicolas Maureau vit et travaille à Toulouse
http://www.nicolas-maureau.com/

L'exposition est ouverte du mercredi au samedi de 15h à 19h.
Entrée libre.

OMNIBUS - 29 avenue Bertrand Barère 65000 Tarbes

Arsène et Le Déjeuner sur l'herbe, 2017

Arsène et Le Déjeuner sur l'herbe, 2017

Voir les commentaires

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Expositions

Repost 0

Publié le 4 Avril 2017

Après une résidence de création intensive emmenée par le collectif La Bousille, Omnibus a le plaisir de présenter une exposition personnelle du peintre toulousain Nicolas Maureau.

LA TRAVERSEE DES APPARENCES
Peintures 2009 - 2017

VERNISSAGE VENDREDI 21 AVRIL A PARTIR DE 19H
en présence de l'artiste

EXPOSITION DU 21 AVRIL AU 20 MAI 2017
du mercredi au samedi de 15h à 19h

Pour en savoir plus sur l'artiste :
http://www.nicolas-maureau.com/

Nicolas Maureau, Le diseur de bonne aventure, 2016. Huile sur toile, 97 x 130 cm

Nicolas Maureau, Le diseur de bonne aventure, 2016. Huile sur toile, 97 x 130 cm

Voir les commentaires

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Expositions, #Au programme

Repost 0

Publié le 20 Mars 2017

Depuis quelques semaines le collectif La Bousille a investi Omnibus, transformant peu à peu l'espace au gré d'une résidence de création active et participative !
Vendredi 17 mars dernier, la soirée Entrepôt-scène plongeait le public dans un univers de théâtre forain magique et foutraque, avec la complicité des différents artistes invités.

Au programme de la soirée :
Performances certifiées conformes
Gravures fraîchement pressées
Machine à transformer les cailloux en fromage
Studio photo souvenir
Concert SIBALUX
Combats de bestioles
Buvette chez IGOR

D'autres images sur le blog de La bousille ! : https://scop-labousille.tumblr.com/

Soirée Entrepôt-scène à Omnibus : les  images
Soirée Entrepôt-scène à Omnibus : les  images
Soirée Entrepôt-scène à Omnibus : les  images
Soirée Entrepôt-scène à Omnibus : les  images

Voir les commentaires

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Résidence création, #Expositions

Repost 0

Publié le 16 Mars 2017

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Au programme

Repost 0

Publié le 1 Mars 2017

> JUSQU'AU  7 AVRIL 2017
COLLECTIF LA BOUSILLE, Entrepôt-scène
Résidence de création ouverte
https://scop-labousille.tumblr.com/

Le temps d’une résidence, le collectif La Bousille installe à Omnibus un chantier de création évolutif, alternant accrochages d’œuvres réalisées in situ, installations éphémères et performances participatives, à l’occasion de soirées événementielles.
Pensé comme lieu actif de « guerilla artistique », espace d’échanges, de collecte et de diffusion de l’information, l’atelier est ouvert au quotidien pour des moments de rencontre informelle avec les artistes.
Terme d’actualité, le mot anthropocène désigne l’époque qui a débuté lorsque les activités humaines ont commencé à avoir un impact global significatif sur l’ensemble de la planète.
Entrepôt-scène s’inscrit dans cette époque comme une dynamique de construction avec et contre ce qui se délite.


Atelier ouvert au public du mercredi au samedi de 13h à 19h.
Soirées Entrepôt-scène vendredi 17 mars à partir de 19h.

Visites accompagnées pour les scolaires sur demande. Renseignez vous !

Omnibus - Laboratoire de propositions artistiques contemporaines
29 avenue Bertrand Barère 65000 Tarbes
05 62 51 00 15 - infomnibus@orange.fr
http://laboratoire-omnibus.over-blog.com

« Pour certains le bousillage est un ouvrage fait sans soin, à la hâte ou sans intelligence. Bousiller, c’est travailler sans goût, gâter sa besogne. Or le bousillage/destruction ne correspond en rien à la réalité du bousillage/création. C’est la coutume qu’avaient les ouvriers verriers d’utiliser le temps de pause pour fabriquer des pièces originales et uniques, mettant en œuvre tout leur savoir faire et leur imagination. Ces pièces, ils les gardaient pour eux et s’en servaient souvent pour faire des cadeaux ou payer quelque dette. Elles n’étaient pas vendues dans le circuit commercial ».
Extrait de Stéphane Palaude, Le bousillage. Détournement et appropriation des techniques et des outils de production chez les ouvriers verriers à la fin du XIXe siècle.

La Bousille en résidence à Omnibus
La Bousille en résidence à Omnibus
La Bousille en résidence à Omnibus

Voir les commentaires

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Résidence création, #Expositions

Repost 0

Publié le 10 Février 2017

Programme février - juin 2017

> DU 6 FEVRIER AU 7 AVRIL 2017
Collectif La Bousille
, Entrepôt-scène
Résidence de création ouverte

« Terme d’actualité, le mot anthropocène désigne l’époque qui a débuté lorsque les activités humaines ont commencé à avoir un impact global significatif sur l’ensemble de la planète.
Entrepôt-scène s’inscrit dans cette époque comme une dynamique de construction avec et contre ce qui se délite. »
C’est ainsi qu’Hippolyte Herfloh, diplômé de l’Ecole Supérieure d’Art des Pyrénées - site de Tarbes en 2015, présente son projet de résidence à Omnibus avec son collectif La Bousille. Développer un lieu actif de guerilla artistique, ouvert aux curieux.
Durant les deux mois de résidence, ils expérimenteront in situ différentes formes de réalisation. Espace de diffusion, d'échange et de collecte, l'atelier est ouvert au quotidien*,
pour des moments de rencontre informelle, ou à l’occasion de moments choisis et de soirées événementielles.
* Du mercredi au samedi de 15h à 19h, à partir du 15 février.


Bientôt plus d'informations !

http://scop-labousille.tumblr.com
http://h-herfloh.tumblr.com

Début de résidence !

Début de résidence !

> DU 21 AVRIL AU 21 MAI 2017
Nicolas Maureau, Scènes de genre

Exposition personnelle

Au printemps, Omnibus a le plaisir de présenter le travail de Nicolas Maureau, artiste peintre toulousain, à travers un ensemble de tableaux de grands formats issus de différentes séries.

http://www.nicolas-maureau.com/

© Nicolas Maureau, Le diseur de bonne aventure, 2016, huile sur toile, 97 x 130 cm

© Nicolas Maureau, Le diseur de bonne aventure, 2016, huile sur toile, 97 x 130 cm

> JUIN 2017
Inès Lavialle, Survie
Résidence de création et exposition personnelle


Etudiante à l’Ecole Supérieure d’art des Pyrénées, site de Tarbes, Inès Lavialle présente son diplôme de fin d’études dans les locaux d’Omnibus. Ce travail fera l’objet de sa première exposition personnelle.

http://ineslavialle.wixsite.com/ineslavialle

© Inès Lavialle

© Inès Lavialle

Voir les commentaires

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Au programme

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2017

Omnibus vous souhaite une année 2017 pleine d'élan !

Omnibus vous souhaite une année 2017 pleine d'élan !

ET N'OUBLIEZ PAS L'EXPOSITION EN COURS :

Elena Peinado Nevado, El Paisaje ConMovido
Photographies, 2011-2016

A VOIR JUSQU'AU AU 21 JANVIER 2017
du mercredi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous.
Entrée libre

SITE DE L'ARTISTE :
http://elenapeinado.com/fr/

© Elena Peinado Nevado, Iraty, 2014

© Elena Peinado Nevado, Iraty, 2014

Voir les commentaires

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Au programme

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2016

© photographie : Elena Peinado Nevado
© photographie : Elena Peinado Nevado

© photographie : Elena Peinado Nevado

Photographe de formation, Elena Peinado est aussi danseuse depuis de nombreuses années.
Cette maitrise du mouvement, de la respiration et du souffle, est à l’origine de la série El Paisaje ConMovido (Le Paysage ému), des photographies prises dans un dialogue du corps avec la nature.

Dans le silence des forêts landaises, Elena Peinado cherche à saisir la fugacité de l’instant.
Floues et vibrantes, ses images très picturales de paysages, entre rêve et réalité, traduisent avec poésie l’éphémère beauté de la vie.

http://elenapeinado.com/fr/
 

Lire la suite

Rédigé par OMNIBUS

Publié dans #Au programme, #Expositions

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2016

Omnibus a le plaisir d'accueillir pour quelques jours de résidence le projet TIO.
Vox Bigerri, choeur polyphonique pyrénéen, rencontre le batteur de jazz américain Jim Black...
Concert de fin de résidence vendredi 11 novembre 2016 à 19h.
Après plus de dix ans de concerts et cinq albums, Vox Bigerri continue son exploration des possibles de la polyphonie vocale d'inspiration traditionnelle. Après les polyphonies sacrées enregistrées à Conques en 2013 pour l'album Cap aus sorelhs (Le Fil / L'autre distribution), après les chants de convivialité, enregistrés « comme à la maison » au studio Condorcet de Toulouse en 2015 pour l'album Ligams (Le Fil / L'autre distribution), l'envie de se frotter à une musique plus rythmique, ou la question de l’énergie est centrale, est apparue plus forte. (...)
Le Jazz est aussi une musique de tradition, dans laquelle on retrouve tous ces questionnements : s’inscrire dans une histoire riche et apporter quelque chose de neuf, son regard, sa subjectivité. Parmi les musiciens de Jazz, il y en a qui ont cette capacité à dire le présent tout en puisant dans les savoir-faire traditionnels. Jim Black est de ceux-là.
C'est de ce parallèle entre la tradition du chant polyphonique et le jazz qu'est née l'idée d'une collaboration. C'est aussi le jeu si particulier de Jim Black, très ouvert, très souple, qui fait écho à la conception pyrénéenne du rythme.

Une nouvelle résidence de création expérimentale...

Lire la suite

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2016

Bedmakers en concert

En collaboration avec Guit'arpèges, Omnibus a le plaisir de présenter :

BEDMAKERS
Tribute to an Imaginary Folk Band (nouvelle création 2016)

CONCERT DE SORTIE DE RESIDENCE
VENDREDI 23 SEPTEMBRE A 21H

Robin Fincker : saxophone tenor, clarinette
Mathieu Werchowski : violon
Pascal Niggenkemper : contrebasse
Fabien Duscombs : batterie

Bedmakers réunit quatre musiciens aux univers musicaux polymorphes et singuliers.
Ce quartet acoustique se jouant du rôle traditionnel des instruments qui le composent, fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne. Il fouille, gratte et creuse cette matière sonore fertile mûrie par les multiples décennies de tradition orale, pour en extraire son essence mélodique et l'observer à travers le regard d'improvisateurs sans étiquettes. Les mélodies sont attrapées au vol, ces airs que l'on aurait pu fredonner sans le savoir, que l'on croit connaitre sans pouvoir pointer du doigt leur provenance se retrouvent, hors de leur contexte d'origine, superposés, déclamés ou seulement suggérés, parfois enfouis sous une pluie de matière bruitiste ou encore égrenés dans un souffle minimaliste.

Une production Freddy Morezon prod, en co-production avec Banlieues Bleues et Jazzdor. Avec le soutien de la DRAC Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, du CNV et de la SPEDIDAM.
www.freddymorezon.org/projets/bedmakers


OMNIBUS - 29 avenue Bertrand Barère 65000 TARBES

Voir les commentaires

Repost 0